Translate

dimanche 19 septembre 2010

Mark Lanegan & Isobel Campbell

L’un vit à Los Angeles, l’autre à Glasgow. L’un est membre dès les années 80 du groupe Jury et plus tard de Queens of the Stone Age, travaille avec Kurt Cobain, Melissa auf der Maur, Mike Watt etc et l’autre fait partie de la formation initiale Belle and Sebastian, chanteuse et violoncelle du fameux groupe pop écossais, conduisant parallèlement en solo son projet Gentle Waves dans les années 2000. Ils collaborent depuis 2006 avec l’opus Ballad of the broken Seas, album de country-blues mélancolique qui précède Sunday of the Devil Dirt de 2008, dans la même veine musicale. Le 19 septembre 2010 sort le troisième disque de Mark Lanegan et Isobel Campbell, Hawk.


En dépit de l’atmosphère sophistiquée incarnée par le splendide duel de voix imbibées du style Burt Bacharach, Hawk, franchement country-folk marque de sa propre griffe. Les titres sont riches d’arpèges et de sonorités americana très abouties, nourries de guitares mises en évidence par l’accompagnement de violons et du piano, ce qui n’empêche pas parfois l’intrusion d’orchestrations blues et sixties comme sur Come Undone. L’allure et le tempo balancent, évoluent et valsent entre le folk acoustique des mélopées telles que We die and See ou encore No place to fall, empreintes de l’univers de Nick Drake. Il y a également du rock avec Get Behind Me, des arrangements pop dans Time of the Season, valorisés par la basse et l’ensemble de cordes.



Le mariage artistique de Mark et d’Isobel est là ravissant, leurs deux voix élégantes, délicates et charmantes s’allient à la perfection. Elles sont revigorées par l’accordéon, les archets de violons qui claquent une ambiance folk traditionnelle sur Eyes of Green où la rythmique conquérante bat le rappel, tout comme sur Snake Song. Le contenu est une ode à l’amour, où règnent des textes farouchement évocateurs et enflammés. Le sentimental est mis en exsangue par le chant ténébreux et dominant de Lanegan qui se pose sur le grain de voix secret et magique de Campbell, sillonnant et traversant ensemble les titres. Leur complicité offre une très jolie profondeur à l’album, voluptueux et beau. (vidéo : Time of the Season)
isobelCampbellMyspace
MarkLaneganMyspace

dimanche 12 septembre 2010

Lucksmiths

Matinée Recordings annonce un tout nouvel album prévu bientôt de nos amis les Lucksmiths.
Voici en avant-première, frais de 5 jours, un titre extrait, Get-to-bed Birds:

Get-to-Bed Birds by The Lucksmiths

Race Horses

Les Race Horses sont quatre garçons originaires du Pays de Galles, Meilyr Jones, Alun Gaffey, Dylan Hughes et Gwion Llewelyn. Auréolés de l’indémodable indie-pop le quator propose son premier album Goodbye Falkenburg en 2010.
Ils apparaissent en juillet 2009 avec le ep Cake et sa pochette gourmande. Avec le second titre du single Cacen Magmu, mêlant du gallois à de l’anglais, les Race Horses montrent d’emblée leur volonté de faire rayonner la tradition galloise dans leur musique, dans le même esprit et lignée de leurs compatriotes Gorky’s Zygotic Mynci.

CakeMP3

En Mars dernier, Race Horses participe à la compilation du magazine anglais Mojo Tribute to Syd Barrett, The Madcaps Laugh Again! aux côtés de REM, Besnard Lakes, Jennifer Gentle etc en reprennant le titre No Man’s Land.

Guitares, batterie, claviers, glockenspiel, tambourin, clap-hands et des “houhouhouu”, des “lalala”, du kazoo comme sur Isle of Eve, animent les compositions pop et fleuries de Goodbye Falkenburg. Les titres sont joyeux et entrainants, liant des ambiances rock et pop bucoliques dans l’instrumentation des orgues psyché, comme dans les harmonies vocales. L’âme sixties est mariée à l’âme celtique pour offrir un disque de qualité, fort inspiré et réussi. Les textes délicats et drôles sont portés par les voix rieuses et l’atmosphère champêtre bordée de cuivres ou de cordes, comme sur Voyage to St Louiscious, certifie le talent des quatre gallois. Cardiff compte un nouveau groupe de pop psychédélique déterminé et prometteur dont les 13 titres de l’album comptant la cover de Syd Barrett, sont absolument beaux et conseillés.

Myspace

samedi 11 septembre 2010

Welcome

Bienvenue ! chers lecteurs, on enchaîne sur le tout nouveau Piggledy Pop... rien ne change à part le nom.