Translate

lundi 24 février 2014

Malishkamu / Малыш Камю

Couple à la vie comme à la scène, les deux tourtereaux russes qui ne sont pas sur les podiums de Sotchi touchent quand même les cîmes de la pop avec un EP prometteur paru en avril 2013. Je découvre les deux musiciens qui signent quatre titres fabuleux sous le nom de groupe Малыш Камю ou Malishkamu  grâce à February Records, label qui les aime et en parle même si le duo qui est actif depuis 2013 n'est pas encore signé. Evgeniy, ingénieur et Ekatarina étudiante en littérature se trouvent un terreau pop en commun, jouent de la guitare, du ukulele, composent et chantent tous les deux. Ce qui est admirable dans leur écriture est l'utilisation du russe qui même s'il ne rend pas les textes facilement abordables, est une prouesse dans le milieu indie-twee-pop, courageuse, assumée et réussie. Le russe, splendide est rythmé et lyrique, se marie à la perfection avec l'univers élégant et délicat du couple Малыш Камю qui souhaite volontairement faire découvrir leur langue natale en partitions. Ils offrent un style proche des Trembling Blue Stars, Azure Blue, Rue Royale, ou encore d'Amor de Dias en explorant des thèmes amoureux et romantiques. Le tandem, dont Mark Monnone des Lucksmiths fait les éloges, comme l'ensemble de la bonne presse internationale indépendante se destine avec cet EP à un avenir plein de mélopées et de grands rendez-vous live.
Evgeny Nedilko et Ekaterina Khandiy viennent du même berceau qu'Anton Chekhov, la ville Taganrog au sud ouest de la Russie sur les rives de la mer d'Azov et ils y cultivent leur goût pour les livres qui resplendit dans leurs morceaux évoquant la littérature enfantine scandinave, ou encore leur nom Malishkamu signifiant Enfants de Camus. Evgeny Nedilko et Ekaterina Khandiy forment une combinaison musicale pétillante et séduisante ornée de ukuleles friffés de la marque Luna sobres et confortables dont ils parlent ainsi "It feels to us that Luna Guitars make their instruments with 'big' love". Il y aussi de la basse, des guitares electriques, de synthétiseurs et de batterie qu'ils jouent eux-mêmes. Leurs influences musicales sont aussi riches et fleuries comme par exemple The Cure dont ils reprennent Lovesong, ou Atmosphere des Joy Division et Maps des Yeah Yeah Yeahs, références qui s'entendent sur ce magnifique EP nommé Похожий на осень (Just Like Autumn). Acoustique et aérien, le disque parle du couple qui sculpte de la bedroom-pop en regardant par les fenêtres de leur chambre, inscrivant une description du bord de mer, le paysage vert qui tourne à l'ocre, les phares dans la nuit, mélée à une douce nostalgie et amour du passé. Ils mettent avec finesse et brio la jeunesse et l'innocence en lumière et en musique. Chaleureusement conseillé par Piggledy Pop aux amateurs de notes slaves profondes et grâcieuses.
Malishkamu