Translate

vendredi 25 septembre 2015

Malish Kamu

J'écrivais en février 2014 : "Couple à la vie comme à la scène, les deux tourtereaux russes Evgeny Nedilko et Ekaterina Khandiy viennent du même berceau qu'Anton Chekhov, la ville Taganrog au sud ouest de la Russie sur les rives de la mer d'Azov et ils y cultivent leur goût pour les livres qui resplendit dans leurs morceaux évoquant la littérature enfantine scandinave, ou encore leur nom Malish Kamu signifiant Enfants de Camus"
... "Evgeniy, ingénieur et Ekatarina étudiante en littérature se trouvent un terreau pop en commun, jouent de la guitare, du ukulele, composent et chantent tous les deux. Ce qui est admirable dans leur écriture est l'utilisation du russe qui même s'il ne rend pas les textes facilement abordables, est une prouesse dans le milieu indie-twee-pop, courageuse, assumée et réussie. Le russe, splendide est rythmé et lyrique, se marie à la perfection avec l'univers élégant et délicat du couple Малыш Камю (Malish Kamu) qui souhaite volontairement faire découvrir leur langue natale en partitions. Ils offrent un style proche des Trembling Blue Stars, Azure Blue, Rue Royale, ou encore d'Amor de Dias en explorant des thèmes amoureux et romantiques".

"Evgeny Nedilko et Ekaterina Khandiy forment une combinaison musicale pétillante et séduisante ornée de ukuleles friffés de la marque Luna sobres et confortables dont ils parlent ainsi "It feels to us that Luna Guitars make their instruments with 'big' love". Il y aussi de la basse, des guitares electriques, de synthétiseurs et de batterie qu'ils jouent eux-mêmes. Leurs influences musicales sont aussi riches et fleuries comme par exemple The Cure dont ils reprennent Lovesong, ou Atmosphere des Joy Division et Maps des Yeah Yeah Yeahs, références qui s'entendent sur ce magnifique EP nommé Похожий на осень (Just Like Autumn)".
La suite est là : MalishkamuPiggledyPop2014
Les deux artistes qui offrent des ambiances slaves, des harmonies duveteuses et brulantes typées de l'Est, signent l'EP Акварелью en décembre 2014 qui fait passer une vague de chaleur dans les oreilles comme si un schtreimel les recouvrait. Pour peaufiner ce sublime EP, notre amie Ray Kimura qui dorlote les pochettes des groupes 'indé', excellente dessinatrice et peintre japonaise, a concocté une jolie aquarelle pour l'artwork de l'EP.

Septembre 2015, Evgeniy et Ekatarina signent un nouvel EP que je trouve fondant, d'une qualité formidable, où s'entendent derechef le talent de mélodistes des inséparables. Добрым и нужным est constellé de notes de guitares magiques que joue Evgeniy et du chant cristallin d'Ekatarina qui se lient avec une élégance émouvante. Les quatre morceaux sont si lumineux de dream-pop qu'ils donnent une idée des nuits blanches de Saint-Petersbourg, de la solidité et de l'immensité merveilleuse de la Russie. Je suis fan de Malish Kamu qui compose et écrit en langue russe, sans sourciller face à l'anglais dominant dans la pop indépendante. Les instrumentations sont aériennes, modernes, et même si la traduction exacte des textes peut m'échapper, j'y entends une grande musicalité qui me touche et me taquine l'épiderme. Enveloppant, l'EP est d'une fort belle inspiration. Les 'enfants de Camus' continuent de sculpter des textes sur l'existentialisme, la poésie des paysages, l'innocence et la naiveté de l'enfance, avant le passage du temps qui enlise petit à petit les particules de pureté. Piggledy Pop est fidèle à la poésie musicale de Malish Kamu, pleine de mystère, de symbolique, où la temporalité et le souvenir s'embrassent en 4 titres pop somptueux. A écouter absolument!
MalishKamu