Translate

dimanche 9 avril 2017

BMX Bandits

Les bandits écossais battent le fer pop depuis 1983. Kurt Kobain disait 'If I could be in any other band, it would be BMX Bandits'. Quand apparait le groupe sous l'impulsion de l'auteur-compositeur Duglas T Stewart qui renait des cendres de The Pretty Flowers, la bande compte Frances McKee et Eugene Kelly des Vaselines, Sean Dickson des Soup Dragons et High Fidelity, Norman Blake des Teenage Fanclub et Stuart Kidd des Wellgreen et de Dr Cosmos avec son acolyte Joe Kane. Avec ses amitiés noblement robustes, ces liens qui traversent les décennies, Duglas continue sa route avec son complice d'écriture Francis Macdonald et Norman Blake tous deux des Teenage Fanclub et Pastels, David Scott des Pearlfishers, Stevie Jackson des Belle and Sebastian. Pour résumer, il y a toute la clique des Vaselines, Teenage Fanclub, The Boy Hairdressers, The Pastels, The Soup Dragons, Superstar, Green Peppers, Snowgoose, Telstar Ponies, The Clouds, Future Pilot AKA, Lloyd Cole, The Pearlfishers, Randolph's Leap, No More Tiger et The Ghosts...une liste à faire frémir! A l'approche de l'été, je qualifierais ces grands noms de ' sacrée belle brochette indiepop'.



Avec 12 albums, une vingtaine de singles et EP, les BMX Bandits signent le 19 mai prochain sur Elefant records un tout nouvel album où revient jangler joyeusement Dr Cosmos aux côtés de Duglas. J'ai donc reçu en avant-première cette tuerie nommée BMX Bandits Forever qui propulse des titres pop incroyables et effectivement intemporels après quelques 35 ans de carrière décrit par son créateur 'With this album we wanted to build a monument to eternal love and pure pop'.

Le festival de notes pop commence avec My Girl Midge. Soufflée, je déguste la mélodie, les paroles, l'orchestration alternative brillante où l'orgue côtoie la splendide voix de Duglas qui partage ici l'écriture avec son ami David Scott. Suit That Lonely Feeling, reprise du groupe des sixties The McKinley, plein d'une âme romantique, de lignes de basses qui ravivent toutes sensibilités fleur- bleue. Puis arrive Mais Do Que Valsa (Just A Memory) et son tempo pop psychédélique où la griffe de Stu Kidd fait son apparition, décrite par Duglas : 'BMX Bandits Forever started with a song that David Scott and I wrote and recorded together in an afternoon at his home in East Kilbride called My Girl Midge. At the time I was totally convinced that it would be the last recording I would make. I just couldn’t see a way forward for BMX Bandits at that point. But then I started recording and writing new things with Stuart Kidd. I couldn’t have done this without Stuart‘s generosity, encouragement and incredible musicality. I saw this quote (below) and it inspired a lyric idea. It was the first track that we recorded together for this album'.

StuartKiddPiggledyPop


Les rois de la pop enchainent sur un Rust dans la veine sixties emblématique des BMX, jusqu'à l'estival et amoureux SaveourSmiles, suivi de Love Me 'Til My Heart Stops qui fera fondre tous les petits coeurs sensibles. Dr Cosmos vient griffer Way Of The Wolf de sa mélodie modelée Beatles en continuant sur la magnifique It's in her Eyes qui ronronne à l'oreille en duo 'It's in her eyes and the way that she smiles, It's in her words and her funny style'.



L'ensemble de 16 titres, élégants, sophistiqués, dansants, fait resplendir les influences de Duglas qui vont de Bacharach, Jonathan Richman à Phil Spector. It's Time fait place à Razorblades & Honey (featuring Anton Newcombe) qui découle de sa rencontre à Berlin avec Anton, fondateur des Brian Jonestown Massacre où les deux musiciens se sont entendus comme larrons en foire. 'In the Summer of 2016 Chloe and I visited Berlin where Anton Newcombe and I wrote and recorded a song Razorblades & Honey for the album. It was great watching Anton work. Like us he likes to work real fast to capture a special kind of raw energy and magic that I think can only come from doing it that way.' Poursuivant dans un esprit hommage, BMX Bandits rejoue Forever des Beach Boys produit par Brian Wilson et American Spring dont je parle là: Honeys

Chloe Philip apporte sa touche féminine en alliant sa voix aérienne à la mélodie rayonnante de No Matter What You Say. L'amour, le rêve et les déceptions, les émotions, l'amitié règnent sur les notes de How Not To Care et Life Without You qui bouclent l'écoute avec une version instrumentale de Mais Do Que Valsa. Duglas T.Stewart dit 'I have always believed in the power and magic of love. It’s something even non-believers can believe in. This album is dedicated to real love.' Piggledy Pop range évidemment l'excellent BMX Bandits Forever dans son panthéon des albums nécessaires. A vos tablettes le 19 mai prochain !
BMXBandits