Translate

vendredi 28 avril 2017

Soft Hearted Scientists

Soft Hearted Scientists sont signés chez the Hip Replacement où les musiciens font paraitre leur magnifique double album Golden Omens ‎en 2016 faisant suite à l'album What Ever Happened To The Soft Hearted Scientists chez le label Fruits de mer que je recommande de visiter, ainsi que ses branches, Friends Of The Fish et Regal Crabomophone où vous pourrez pêcher la compilation The Crabs Sell Out / The Crabs Freak Out produite par Soft Hearted Scientists.
Le groupe gallois confectionne des mélopées pop psychédéliques, pastorales, dotées d'influences sixties et seventies. La qualité de la composition alternative, dansante, est garantie. Avec une dizaine d'EP à leur actif, Soft Hearted Scientists qui commencent leur exploration musicale en 2001 avec un 4 titres sur cassette, proposent depuis Take Time To Wonder In A Whirling World ‎en 2007, Wandermoon en 2011, False Lights en 2013, The Slow Cyclone en 2014 et le dernier en date Golden Omens.



J'aime ce groupe parce qu'il est déjanté, complétement fou. Ces drôles de zigotos ont un talent infini, mêlant le folklore gallois, au style psyché des Incredible String Band tout en allant ramasser des crevettes avec des palmes en lisant Richard Brautigan. Ils ne se prennent pas au sérieux et pourtant leur musique fourmille d'arrangements exceptionnels, inspirés et travaillés. Ils savent allier avec un don furieux le style horror, plein de fantômes, de chevaliers médiévaux, de vampires mexicains, tout en parlant de fleurs, de campagne et de leur terroir. Comme décrit dans la biographie du groupe, ils sont quatre depuis 2007, Nathan Hall au chant et à la guitare, Dylan Line à la guitare acoustique et aux synthétiseurs, Paul Jones à la batterie et Michael Bailey à la basse. Nathan : "Anyway, the Soft Hearted Scientists now numbered four and we knew we could take on the world. Or at least Wales. Or at least bits of Wales. Preferably in close proximity to Cardiff. A stone’s throw from my house even better. Actually can we just do gigs in my garden?"



Nathan aime Syd Barrett qui est sa référence artistique 'Syd Barrett could get away with singing songs about goblins and gnomes'. Il aime aussi Bob Dylan, The Byrds, Beta Band, Love, Brian Wilson, Gorkys Zygotic Mynci, Velvet Underground. Ces influences transpercent les 65 minutes et 26 titres de Golden Omens dont le thème envoûte littéralement et dont les harmonies subtiles subjuguent. L'écoute du double album est un réel voyage, assuré par la créativité et l'inventivité fructueuse des artistes gallois. Les endroits décrits, les histoires, les arrangements peaufinés et stylés 'new psychedelism' nous invitent à les suivre et à découvrir leurs univers, débutant par Little Gardens Full of Ghosts en passsant par Rue du Day, qu'il pleuve ou fasse beau, On a Clear Day I Can Think for Miles ou If Only it Would Rain Again on passe par l'ambiance maritime, urbaine, stellaire avec Helicopters of Habershon Street, People Cities and the Silence, 27 Seconds in Antarctica. L'ambiance est fantastique, habillée d'Histoire et d'histoires, alimentée de nature où les mélodies surfent sur les rivières entre les montagnes et de littérature. Je recommande ce vol plané multicolore, ce bijou Golden Omens qui emmène dans des temps soldés mêlés de contemporain avec une grande classe et une grande beauté. Les Soft Hearted Scientist forment un groupe énigmatique dans le monde indie, secret, et pourtant une pièce maitresse actuellement en studio pour travailler un album à venir.
SoftHeartedScientists