Translate

lundi 8 mai 2017

Ramirez Exposure

Ramirez Exposure est le projet passionnant de l'espagnol Victor Ramirez qui compose, écrit et joue tous les instruments. Après le premier album jangle pop et sunshine Book of Youth en mars 2015, le musicien signe le 22 avril 2017 une seconde perle pop nommée Young Is The New Old. Les neuf titres de l'album font rayonner ses influences comme Big Star, Television et Ken Stringfellow avec qui il travaille en 2010 pour son tout premier galop appelé Oh Libia!, nom de groupe et du disque. Ken produit et joue de la basse, des percussions, guitares et claviers. Plus tard, en 2014, Victor collabore avec Tortel, autre artiste de Valence et ils signent ensemble l'album Coleccionistas.



Ce génial disque powerpop enregistré entre l'Espagne et la France, dont les deux titres Hazel Love et la reprise Suddenly Sunshine, ce dernier écrit en 1972 par l'auteur-compositeur américain Marc Jonson, sont produits par Ken Stringfellow. Pour les sept autres c'est tout le talent de Victor, son inspiration, son style, qui resplendissent. Du haut de ses 26 ans, il compose des mélodies ouatées et sucrées, des myriades de sonorités affranchies et lointaines des vilaines modes musicales, ce qui montre une certaine maturité, un caractère trempé. La charmante pop de Hazel Love convainc de suite et ses paroles aériennes amoureuses qui forment une chanson capitonnée de tendresse. Les arrangements bondissants ornés de claphands, de tambourins de All's Well That Ends Well continuent d'embraser les oreilles quand Sweetheart arrive. La mélopée rieuse et fraiche est brodée de pop. Les guitares, gorgées de rock mélancolique, scintillent sur The Heartbreak Kid inspiré du film du même nom, titre sur lequel Richard Lloyd du groupe Television a amicalement ajouté son jeu de guitare. Victor: "It’s about the need to live one’s life to the fullest, to escape a worldly life, a comfort zone where we ended up becoming prisoners."



L'idée du changement, d'un nouveau départ, revient, joyeusement alternatif et galbé de rythmes, de 'papadapa' comme sur Blurred Vision, aux allures fifties gracieuses qui font des loops et des boucles aspirantes. Les sentiments fleuris de papillons inondent Suddenly Sunshine 'Suddenly sunshine girl, rained on my whole wide world, covering all my blues, I tell everyone the news, Every night, everyday, I am falling in your love.' Malgré une tonalité de blues, la rythmique, les harmonies sont rayonnantes. L'énergie poursuit sur Fiction qui offre la participation de Brian Young, batteur des Jesus And Mary Chain et des Fountains Of Wayne, avant le velouté Young Is The New Old qui parle de Cannes, ensoleillé, tamisé de cordes taquines au style sixties pour terminer le disque. Les compositions de Young Is The New Old explorent entre les lignes les influences de Victor Ramirez : Beach Boys, Beatles, Big Star, Jon Brion ainsi qu'un univers commun avec les groupes dont il partage l'affiche comme The Pains Of Being Pure At Heart et Jacco Gardner. Ramirez Exposure, invité à Beniscassim en 2016 sera aussi présent au SXSW en 2017 et poursuit son chemin brillant en Espagne et sur les routes du vieux continent.
RamirezExposure



Victor avec Tortel