Translate

dimanche 7 mai 2017

The Soundtrack of Our Lives

Voilà un bon grand groupe de suédois barbus qui signe des albums rock, punk, pop psychédélique à se prendre les pieds dans le tapis de poils. Créé en 1995 et disloqué en 2012, The Soundtrack of Our Lives n'est donc pas une nouveauté mais comme il m'accompagne parfois quand je le sors des fagots, qu'il me marque, je le partage ici. Il y a d'abord Welcome to the Infant Freebase en 1996, Extended Revelation for the Psychic Weaklings of Western Civilization en 1998, Behind the Music en 2001, nommé meilleur album alternatif aux Grammy Awards, Origin Vol. 1 en 2004, A Present from the Past en 2005, Communion en 2008 et le dernier Throw it to the Universe en 2012 ; Il y a amplement de quoi se régaler.



Ce que j'aime chez TSOOL c'est leur talent de musiciens multi-instrumentistes, de techniciens, leur oreille absolue, ce don de mélodistes et cette flamme qui anime leur âme de troubadours doublée de vikings. Ils manient aussi bien l'orgue, le clavecin délicat que les guitares électriques et batterie énervées. Ebbot Lundberg chante et joue de la guitare, sitar et harmonica, a depuis le split signé trois albums en solo, Åke Karl Kalle Gustafsson joue de la basse, clavecin et violon, Martin Hederos aux arrangements de cordes, joue de l'orgue, mellotron et piano, Fredrik Sandsten est à la batterie et percussions, Mattias Bärjed et Ian Person aux guitares. Sur Behind the Music Ebbot invite la famille en la personne de Eva-Tea Lundberg, artiste classique, pour jouer du cor. C'est l'album qui me hante le plus souvent et dont la fibre sixties me séduit. Infra Riot plante le décor avec ses guitares comme sculptées dans l'ébène, accordées d'or et ses paroles éloquentes "It's time to take control again and be the only one". On se met à sauter comme un sioux et à secouer les tresses avec frénésie. L'ambiance hautement rock est rehaussée par la magnifique batterie. Surround Sister suit, psyché et puissant avant le sublime In Someone Else's Mind qui sort du chapeau des influences comme Syd Barrett et les Stooges.



Le tempo reprend de la vitesse et de l'énergie avec Mind The Gap, ballade pop qui résonne cette fois plus seventies quand arrive le délicieux harmonium façon Kinks et Beatles de Broken Imaginary Time, savoureusement orchestré sur un texte qui grince des dents. L'attention redouble. Logiquement le titre 21st Century Rip Off débarque avec sa rythmique fleurie de tambourins et sa ribambelle de guitares accueillantes. La douceur et les harmonies brillantes habillent Tonight, alternant entre le piano, les synthétiseurs et le chant chaleureux. Les voix en chorale renforcent le style rock et offensif de Keep The Line Movin' puis Nevermore monte aux créneaux avec ses guitares britpop et et Independent Luxury persiste en sortant l'armada de notes psyché. Ce titre magistral annonce la guitare acoustique audacieuse de Ten Years Ahead et le tempo furieux, lumineux de Still Aging assaisonné à la sauce la pop de The Coral ou à celle des compatriotes Eggstones. L'échappée mélodique continue avec In Your Veins qui met en avant la guitare et le piano pour délivrer une perle amoureuse, impeccable de subtilité. The Flood et sa touche indie stylée Pulp offre un nouveau tour de piste harmonieux et captivant avant l'enveloppant et caressant Into The Next Sun qui conclut l'écoute. Behind the Music contient tout ce qui représente un artiste, ce qui le révolte, l'anime, l'émeut et dessine le parcours constant et admirable des The Soundtrack of Our Lives.
TheSoundtrackofOurLives