Translate

dimanche 23 juillet 2017

Marco Rea

Marco Rea est, au même titre que Stuart Kidd, un des auteurs-compositeurs interprète d'indie-pop écossais des plus talentueux. Il transporte avec lui un univers artistique plein de style, de classe et de lyrisme. Marco est presque anachronique. Il aurait été dans son élément de 1950 à 70. Le musicien de Glasgow dépose dans ses chansons autant de musicalité que de littérature, de peinture et partage son émotion très naturellement. Son élégance et sa préciosité transposées dans ses compositions offrent un résultat efficace, parfaitement intelligent et perfectionniste. Pour mes oreilles, c'est de l'or.



Marco épouse toutes sortes de claviers. Peau à peau, il excelle au clavecin, piano, synthétiseur, moog, joue de la basse, de la guitare classique et électronique. Il n'est pas seulement technicien, il invente et crée des mélodies sublimes qu'il chante avec tout autant de créativité. C'est au sein des BMX Bandits qu'il met le pied à l'étrier, plus exactement, le pied sur scène et dans les studios d'enregistrement, notamment pour l'album de 2009 Rise and Fall of BMX Bandits et pour celui de 2012 BMX Bandits in Space où il joue de l'orgue, de la flûte, de la guitare, du piano, chante et acte en guise de producteur. 2011, il prend part au groupe chorale The Store Keys comprenant Stuart Kidd, Roy Moller et Stevie Jackson des Belle and Sebastian, qui signe son album solo I can’t get no la même année. En 2014, Marco joue de la guitare sur la bande son du film musical God Help the Girl de Stuart Murdoch et en 2017, participe au magnifique album de Linden son ami de Barne Society, label collectif de musiciens écossais.

Si beaucoup d'artistes et groupes écossais font appel à lui, c'est en 2010 avec le projet The Wellgreen partagé avec Stuart Kidd, que Marco Rea déploie ses ailes et sous sa crinière brune, son sourire.
TheWellgreenPiggledyPop2012
StevieJacksonPiggledyPop2011
KiddPiggledyPop2014
GodHelpTheGirlPiggledyPop2009
LindenPiggledyPop2017



Marco Rea propose en solo l'année 2015 son premier album varié et coloré, comme le souligne son nom, Wallpaper Music. Il est toujours possible d'acheter la version numérique alors que la version cassette audio a vite été vendue. Ce petit bijou pop, chef d'oeuvre sunshine, m'accompagne depuis deux ans. Je m'y replonge souvent et me dandine à chaque fois comme si c'était la première. A commencer par le dandiesque et galbé instrumental Wallpaper Music qui oblige à se trémousser et à danser. La rythmique revitalisante est souriante. Caisse, basse et orgue se dandinent sans scrupule. Cette ambiance poursuit sa course guillerette avec la haute en notes et en couleurs Someone's Picture. Les harmonies glorieuses et immédiates invitent à chanter. Les fans des Euro Childs avec qui Marco travaille et de Doctor Cosmos y trouveront au détour des arrangements psychédéliques et très pop leur bonheur absolu.

Time arrive et subitement son charme d'antan, son romantisme évoquant le passé et des châteaux de sable, tournent et virevoltent aériens pour toucher les âmes sensibles. L'humour de Marco resplendit dans le tempo galopant de Sunday où son esprit rieur brille dans les flûtes, le piano et la batterie à la façon des Kinks et des Beatles. Puis Seen Her In The Sky vient surprendre avec sa mélodie jouée au piano délicate et mélancolique. Toute la personnalité de l'artiste transperce l'album.



On sautille sur des harmonies pop pour en quelques secondes s'émouvoir tendrement sur des notes captivantes de douceur comme sur All One. Les voix en chorale habillent celle de Marco, cristalline, qui sillonne les partitions avec un charme fou. Le mélange des notes de la basse, du piano et des cymbales vont se confondre au texte plein de poésie, d'images de voyage imaginaire, de bord de mer et ses bateaux, ses badauds, qu'observe un coeur brisé et isolé. Le titre To poursuit dans le même style, mêlant présent et passé, la solitude aussi avec le traitement élégant rempli d'espoir et d'optimisme de son auteur qui scintille à la guitare électrique. Le paysage et l'atmosphère des highlands subjuguent sur When You Fall Down où le soleil se pose sur la neige et les collines que survolent les oiseaux avec le piano majestueux. A l'écoute du chant somptueux de Marco qui zigzague et nous emmène le long des chemins dans les landes, la mélodie de Try qui suit marque autant la ballade de son rythme ondulant et balançant. Yesterday's Sun, magnifique et alternatif, déroule ses notes aussi envoûtantes et langoureuses qu'un What a wonderful World quand les touches de piano se mettent à gondoler, belles et nostalgiques, sur Il Strada Per il Villagio. La pop délicieuse de Family Plan crée de nouveau une ambiance inattendue, consolidant l'effet palette de peintre, d'harmonies et de notes prestigieuses que Marco Rea sort de ses instruments tel un magicien. Wallpaper Music est un tourbillon de chansons, un bouquet d'instrumentaux, composés avec inspiration et émotion, un cocktail d'airs très réussis à se procurer vivement.
MarcoRea